Ileana Parvu

Séminaire transversale, RDV théorique, Suivi de thésis/mémoire

Ileana Parvu est professeure associée d’histoire et de théorie de l’art dans le département des Arts visuels de la HEAD. Après des études d’histoire de l’art aux Universités de Bâle, Paris IV, Paris I et à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) Paris, elle a obtenu le doctorat de l’Université de Bâle et de l’EHESS Paris en 2002. De 2003 à 2005, elle a été chargée de cours à l’Université de Bâle et de 2005 à 2012, elle a été maître-assistante en histoire de l’art à l’Université de Genève. En 2018, elle a soutenu une thèse d’habilitation à l’Université de Bâle où elle est Privatdozentin.

Elle a publié de nombreux articles dans des revues internationales à comité de lecture. Elle est l’autrice du livre La peinture en visite. Les constructions cubistes de Picasso (P. Lang 2007) et elle a dirigé l’ouvrage collectif Objets en procès. Après la dématérialisation de l’art (MetisPresses 2012). Son livre intitulé La consistance des choses. Peter Fischli, David Weiss et le temps retourné a paru au début de l’année 2021 aux Presses universitaires de Provence. Ses recherches ont bénéficié de divers financements dont ceux du Fonds national suisse (FNS). Elle est régulièrement invitée à tenir des conférences dans des universités et des écoles d’art européennes et américaines.

Ses domaines de recherche sont la transgression des frontières entre les arts et le dépassement des genres artistiques au XXe siècle, la notion d’objet au XXe et XXIe siècles, la théorie de la culture matérielle, les écrits d’artistes, l’histoire de l’art roumain des années 1970, l’art et la politique du faire dans les pratiques conceptuelles. De 2017 à 2021, elle a mené un projet de recherche financé par le FNS dont une partie des résultats a été publiée en 2021 aux presses du réel sous le titre Faire, faire faire, ne pas faire. Entretiens sur la production de l’art contemporain.