Art and History of Transforming

Clovis Maillet

“For millennia, the patriarchy has had history ; for a few years, in the 1970’s, some white feminists had herstory ; but now, transgender people finally have a gender neutral hirstory all their own”. (Chris E. Vargas, Museum Of Trans History and Art, 2017)

Ce séminaire vise à penser à partir de la perspective trans et du transgender gaze (Halberstam), une histoire des transformations artistiques sur la longue durée, depuis le monde prémoderne et jusqu’à ses mutations les plus récentes. L’intérêt de remonter à la prémodernité consiste à pouvoir s’abstraire de la dichotomie nature/culture qui détermine les questions de sexe/genre. L’entrée des études trans dans l’histoire de l’art hérite de décennies de militantisme d’abord centrées sur le champ médico-légal. Une part de ses méthodologies est commune à la théorie féministe et post-coloniale, mais une partie des études s’est confrontée à l’opposition de certains courants du féminisme radical et différentialiste. Les relations des études trans avec la théorie queer sont également complexes et parfois divergentes en fonction des contextes historiques.

Le séminaire s’attardera à l’étude d’œuvres anciennes, depuis la période médiévale, jusqu’au travail d’artistes actuel·les comme Chris E. Vargas, Wu Tsang, Nicki Green.

Bibliography

  • Halberstam Jack, In a Queer Time and Space, Transgender Bodies, Subcultural Lives, New York, 2005
  • Kiss My Genders, exhibition catalogue, Hayward Gallery, London, 2019 (with Jack Halberstam and Susan Stryker)
  • Maillet Clovis, Les genres Fluides, de Jeanne d’arc aux saintes trans, Paris, 2020
  • Riley Snorton, C. Black on Both Sides, A Racial History of Trans Identities, Mineapolis, 2017